En remontant le fleuve - Page 10

  • L’humanisme

    S’attaquer à ce sujet alors qu’on n’est rien qu’un petit géologue à la retraite…

    Mais faut-il se taire pour autant ? L’humanisme est né bien avant la mondialisation, c’est le premier point. Il se justifie pleinement après des siècles de guerres et d’horreurs qui en découlent entre populations relativement proches. Combien de Français sont -ils conscients que c’est de chez eux qu’est né la notion de génocide, perpétré par le général Meylac aux ordres de Louis XIV sur les populations du sud de l’Allemagne ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ravage_du_Palatinat

    L’humanisme est la valeur universelle, celle qu’on ne peut mettre en question. Mais elle est foncièrement et complétement européenne. Il n’y a pas d’humanisme africain ou chinois, qu’on le veuille ou non. Ou alors qu’on vienne me le démontrer…

    C’est au nom de l’humanisme que 999 chansons populaires françaises sur 1000 sont de gauche, et encore ne suis-je pas sûr de l’existence de la millième qui serait de droite. Tous les artistes ou soi-disant tels se doivent d’écrire et de chanter des textes à la gloire de l’amour universel. Tous les artistes européens ou de leur obédience (américaine, par exemple). Quand Joan Baez chante, tout le monde se sent très, très humain…

    C’est peut-être dur à avaler, mais on sent bien que cela ne colle plus à la réalité de notre monde. Nous Européens ne le dirigeons (heureusement) plus. Notre idéologie humaniste, issue en droite ligne du christianisme, n’a plus valeur universelle.  Les Chinois, les Africains et autres habitants de cette planète ne se reconnaissent pas dans cette idéologie et ils le prouvent chaque jour.

    Sans devenir des monstres inhumains, nous devons apprendre à mieux gérer les autres. Cesser de tomber dans les travers insensés de ceux qui favorisent par exemple le travail des bandits du trafic ce chair humaine vers l’Europe. Nous ne devons plus nous sentir responsables de la misère des autres peuples lorsque l’impérialisme occidental n’est pas la cause première. Nous rappeler du primat des causes internes. S’ils le voulaient bien, les Africains pourraient se développer comme l’ont fait les Asiatiques. Les Afghans ne sont pas condamnés au joug des affreux talibans, s’ils voulaient bien de donner la peine de lutter contre eux. Au lieu de quoi, il faut s’attendre à une vague de jeunes Afghans en Europe, tous pétris d’un machisme virulent qui leur fait considérer toute femme européenne comme une pute devant satisfaire leurs besoins sexuels.

    Au nom de l’humanisme…

  • Cheval de Troie

    Et cela continue, sans arrêt. Lire les blogs de la TdG devient de plus en plus déprimant. Les complotistes ont trouvé leur cheval de bataille, la lutte contre le vaccin et le droit d’infecter tout le monde sans réserve. Nous, les gens normaux, la majorité silencieuse, on se retrouve devant l’alternative simple suivante : la 4ème vague due au variant delta est déjà partie, il n’y a qu’un nouveau confinement ou le passe sanitaire devant nous. Il n’y a pas d’autre choix. Il faut donc se poser la question : que veulent-ils donc, ces anti-vax, Mélenchon/Marine le Pen même combat ? Ils veulent la déstabilisation de notre société, quel qu’en soit le prix. Il y a un de ces opposants à la petite semaine qui m’a un jour contacté et on s’est rencontré. Le mec à l’abord sympa, mais convaincu que les Américains ne sont jamais allés sur la Lune, que le 9/11 était le fait de la CIA et du Mossad et tout ce genre d’extrêmes conneries bas de gamme. Et il continue tranquillement de commenter. J’ajouterais qu’il est plus haineux des Juifs qu’un pire nazi des années trente en Germanie…

    Que veulent-ils donc, disais-je ? D’abord s’affronter au « système ». Nous sommes trop nombreux sur Terre, la gestion des choses politiques a échappé au village, puis à la province et maintenant en Europe, à l’État. Il est donc parfaitement normal de voir apparaître face au monstre étatique des réactions épidermiques. Sauf que là, elles sont particulièrement mal placées. Ces citoyens feraient mieux de se révolter contre la liberté de circulation, qui nous amène des milliers de gens ingérables chaque jour, dont il faut s’occuper à grands frais (mais c’est le but des socialistes, parce que les grands frais, c’est eux qui en profitent. Un socialiste, cela fait dans le social. Et comme ses copains sont au pouvoir, il touche un saladier pour ce faire…), contre le pouvoir des écolos qui disent tout et n’importe quoi. Plus de centrales nucléaires, plus de centrales thermiques et surtout pas d’éoliennes ! (qui de toute façon ne produiraient pas le millième de l’énergie nécessaire à nos besoins…). Contre le pouvoir des socialistes qui veulent ouvrir à tous vents nos frontières…

    Il serait temps de revenir à plus de raison. La seule solution contre le Covid, c’est de se faire vacciner, si possible avec un vaccin à ARN messager. Vous participerez ainsi en tant que volontaire à une expérience scientifique de premier ordre, qui permettra probablement dans un avenir proche de enfin lutter contre le cancer.

    Bien à vous, et merde à qui vous savez…

  • Nationalismes

    Je dois l’avouer, le billet de M.Olivier Bot m’a plutôt fait grincer. Faire l’éloge de François Cherix aujourd’hui (oui, chers lecteurs incultes : on ne dit pas au jour d’aujourd’hui, c’est le pléonasme par excellence. Huy, c’est hoy en espagnol, hoje en portugais, et en français on fait déjà un pléonasme en disant aujourd’hui. Au jour d’aujourd’hui, c’est un pléonasme au carré. Même pour Mitterrand, réputé avoir une excellente maîtrise de la langue française…), faut le faire. Les contre-sens de Cherix sont tellement nombreux que seul un Français pur souche pouvait accorder de l’importance à son quasi-délire. Mais ce qu’il y a de spectaculaire, c’est que ce billet nous arrive en pleine phase de délire nationaliste, c’est-à-dire une compétition de football entre nations européennes…

    On entend que l’Italie dans son ensemble ne se sent plus. Les Italiens sont arrivés au sommet de la gloire ultime pour l’Humanité : gagner un championnat de foot. Et on voudrait que l’on soit optimiste sur le sort de l’Humanité ? Les Anglais, eux, en sont à demander des comptes à Boris Johnson. Les Suisses n’en pouvaient plus de la victoire de leur équipe de mercenaires hyper-nationalistes albanais contre la France…

    En un mot comme en cent, notre monde est aussi nationaliste qu’en 14. Rien appris. Mais c’est assez normal, somme toute. Face aux agressions du monde extérieur, on se replie sur sa communauté, suisse pour les Suisses, italienne pour les Italiens.

    Et voilà que M.Cherix nous déclare qu’il n’y a rien de pire que le repli identitaire. Adhérer au plus vite à l’UE pour se mettre sous la tutelle de ce grand, cet immense pays, la Nation des Nations, la Mère de toutes, la France ! Adhérer à un empire européen pour créer ce que ni Napoléon ni ceux avant lui ont réussi : une Europe à la botte du pays des Francs. A mon avis, à vue de nez, il ne doit pas y avoir un Suisse sur cent mille qui veut de cela. Et encore, c’est une évaluation généreuse…

    Cela dit, l’Europe est en crise. L’Angleterre a mis les bouts, et on la comprend. Angela (il y a encore des cuistres qui prononce son prénom à l’italienne, vous avez remarqué ?) Merkel va partir. Le prochain chancelier ou la prochaine saura-t-il agir différemment et s’imposer un peu face à la France et son hégémonisme cuisant ? C’est très probable. Mes remarques sur l’attitude de la France ne sont sûrement pas le fait de ma seule personne. La destruction de la Libye par Sarkozy a laissé des traces chez toute personne capable d’un minimum de bon sens. Et les Français se plaignent d’être un peu seuls dans la force Barkhane ! Avant donc de se plaindre, qu’ils nous expliquent ouvertement pourquoi ils ont laissé filer les djihadistes de Tombouctou il y a quelques années. Quelques centaines de 4x4 en convoi, cela se remarque assez facilement quand on est équipé de drones, d’hélicoptères et d’avions de reconnaissance. Cela ne pouvait être un hasard ou une fatalité. C’était voulu. Les Français ont depuis le début de leur présence en Afrique joué les Touaregs contre les négro-africains. Si l’Azawad se libère du Mali, cela veut dire facilité de prospection minière. Tiens, ce n’est peut-être pas par hasard que Claude Verlon et Ghislaine Dupont sont morts. Auraient-ils mis les pieds dans ce nid de guêpes ?