• Félicitations à Emmanuel Macron

    C’est vraiment exceptionnel : un président français ose dire la vérité aux Algériens. En gros, que depuis l’Indépendance, qui a fait refluer un million de pieds-noirs en France et causé la mort de cent mille harkis, assassinés de façon atroce par les sbires du FLN et la foule associée, l’Algérie ne fonctionne que sous la coupe d’une bande de profiteurs accapareurs, qui se défaussent des difficultés que provoquent leurs détournements sur la France.

    C’est bien, M.Macron, mais il était temps ! Et cela rattrape un peu votre « horreur » d’avant votre élection : « la colonisation est un crime contre l’humanité ». Aha. Y a-t-il encore un innocent sur Terre, après ça ? Connaissez-vous un peuple innocent ? Les Helvètes ? Ils auraient bien aimé, mais ils se sont fait ramasser par Jules César… Les autres Suisses, les Alémaniques ? Plus colonisateurs qu’eux, y a pas…

    La réaction des Algériens ? Très instructive pour ceux qui ne connaissent pas vraiment l’Afrique et le Maghreb. Indignation générale, même et surtout de la part de l’opposition à l’actuel président algérien. Pour qui a travaillé en ces contrées, rien de nouveau ou d’original. Les élites de ces pays sont toutes faites du même bois. Un solide tiers-mondisme revendicateur, qui tient pour acquis que toutes les civilisations se valent. L’Algérie d’avant la colonisation française ne vivait que de rapines. On ne parle jamais des esclaves blancs raptés en Méditerranée par ces bandits, on se demande bien pourquoi… Dans les pays africains noirs, je n’ai jamais rencontré de problèmes avec les gens du peuple mais me suis vite rendu compte que toute discussion sérieuse avec leurs élites étaient à éviter. Comme au Maghreb, tout est de la faute des Blancs. La traite, la colonisation…

    Mais comme l’explique Olivier Pétré-Grenouilleau, la principale traite en Afrique était interne, la seconde était arabe. Au XIXème siècle, 50% des Africains étaient esclaves des autres Africains… Encore aujourd’hui, la petite fille de moins de dix ans qui fait toutes les tâches ménagères n’est pas vraiment là de son plein gré et n’a pas d’autre choix que de bosser comme une esclave. Ce genre de pratique se retrouve d’ailleurs à Genève, qui, puisqu’elle est une ville internationale, se doit d’être accueillante diplomatiquement parlant…

    Bien entendu, le geste de Macron peut être interprété comme électoraliste. Certes, mais il l’a fait ! Contrairement aux lâchetés opportunistes de tous les anciens présidents…

    La woke culture s’appuie sur l’idéologie hyper-nationaliste des états du sud. On espère que cela aura des effets dans leurs sanctuaires, les universités…