Humanisme (II) et incendies de forêts

L’humanisme est un pari sur l’Homme (Mensch…). La plupart des incendies de forêt sont causés par l’Homme. Et s’il fait très chaud et très sec, c’est d’autant plus facile de faire partir un incendie. J’ai fait une fois (et je ne le referai plus jamais…) un voyage en Corse. Les Corses sont paraît-il très sympathiques (ce n’est pas du tout l’impression* que j’en ai eu…) mais leur passe-temps favori est de mettre le feu à leur maquis. C’était il y a un peu moins de trente ans, il y avait des pompiers partout qui attendaient que quelque local mette le feu au bush. Quand on partait en randonnée, on ne savait jamais d’où le feu allait arriver. Vous me direz, cela met de l’ambiance. Certes, certes, mais ce n’était pas du goût de ma compagne d’alors…

L’humanisme est un pari sur l’Homme (Mensch…). On a une pandémie, on a des pharmas qui ont changé leur programme ARN messager anti-cancer en ARN messager anti- Sars-Cov2 avec un succès fantastique. Des centaines de millions de personnes se sont fait vacciner et il s’avère qu’ils sont bien protégés, y compris contre le variant delta. Comment être indulgent envers les anti-vax et surtout, envers les membres du corps médical qui manifestent contre l’obligation de se vacciner ? Vous qui vous prétendez « humaniste », comment faites-vous ?

L’humanité a progressé démographiquement parlant de façon fulgurante. La surpopulation induit inévitablement des comportements agressifs, quelles que soient les populations considérées (y compris bien sûr dans tout le monde animal…). Il y a pléthore de comportements déviants, en réaction avec l’inconfort produit par le surnombre.

Les incendies de forêt font partie de ce genre de comportements. Et n’ont pas grand-chose à voir avec le réchauffement climatique, si ce n’est que la chaleur extrême favorise le phénomène…

Le problème, c’est la surpopulation. Comment ose-t-on se dire humaniste devant une vraie calamité, le pullulement de l’espèce humaine ?

* En descendant en voiture de la Restonica, on se retrouve au bas d’une pente face à une Mercedes à plaque corse. On était six ou sept voitures de touristes. On comprend que la Mercedes ne va pas reculer d’un centimètre. Les voitures devant moi se risquent à passer sur les pierres à droite de la route. Quand arrive mon tour, je vois une grosse pierre, qui risque de me coûter le carter de ma Passat. Je descends de ma bagnole et me dirige vers la Mercedes. Un chauffeur à l’avant, deux bonzes à l’arrière. Tous impassibles, tous en costar-cravate, qui ne font même pas mine de répondre à ma demande de reculer ne serait-ce que d’un mètre. J’ai bien compris, j’ai pris le risque de crever mon carter et je ne remettrai plus jamais les pieds sur cette île de c.nnards.

Commentaires

  • Gislebert@ J'ai trouvé la trace de votre commentaire ! Et donc je l'ai publié...
    Personnellement, je vois dans le caractère méthodique des Français dans le sud de l'Allemagne le début du côté industriel dans le genre, que les Allemands ont raffiné par la suite... Autrefois, on se contentait comme les Israélites qui ne faisaient qu'obéir aux ordres de leur Bon Dieu, de passer la population d'une ville au fil de l'épée... A la bonne franquette, si vous voyez ce que je veux dire. (oui, oui, franquette, Francs...).

  • Au sujet du fil de l'épée, Moïse a averti :
    “Aucun homme dont (...) le membre viril [*] a été coupé ne sera admis dans l’assemblée de l’Eternel.” (Deutéronome 23:2).

    [*] Dans certaines traductions, on trouve “quéquette” au lieu de “membre viril”.

  • Dans la Bible, on trouve de nombreuses expressions empruntées aux taoïstes, à telle enseigne que l'on pourrait se demander si le christianisme n'est pas une variante galiléenne de ce courant de pensée né en Chine 500 ans plus tôt.
    À moins que l'échange ait eu lieu en sens inverse, puisqu'il soit possible, selon une frise sculptée à même une montagne proche de la ville de Dong Wang Jixiang (Jiangsu), que l'apôtre Thomas soit venu évangéliser la Chine avant de retourner en Inde, où il a été exécuté vers 72. Cette hypothèse va à l'encontre de celle couramment admise de prédicateurs bouddhistes venus par l'Afghanistan.

  • Monsieur Géo.

    "Des centaines de millions de personnes se sont fait vacciner et il s’avère qu’ils sont bien protégés, y compris contre le variant delta."

    Mais pas contre le variant colombien.

    Je ne comprends toujours pas votre position contre la surpopulation (comme moi) et pro-vaccin. A moins que le vaccin nous fasse une jolie ADE.

    Quant à l'humanisme (et les droits humains afférants), c'est une monstrueuse hypocrisie, quand on voit comment les Français se sont comportés et continuent à se comporter.

    Pour le reste je suis sur la même longueur d'ondes que vous: chaque peuple a son histoire, sa culture, sa compréhension du monde et n'a pas à se soumettre à d'autres compréhensions surtout si elles sont de mauvaise foi.

    Monsieur Jemlini,

    Si j'en crois les archéologues israéliens les génocides racontés dans le livre de Josué sont une fiction ou un mythe. De toute façon une "histoire" ou plutôt une fable écrite plusieurs siècles après ces faits inventés.

    Maintenant ces récits ont été très longtemps considérés comme véridiques et ont pu inspirer certains.

  • “Si j'en crois les archéologues israéliens les génocides racontés dans le livre de Josué sont une fiction ou un mythe.”

    Tout ce qui est écrit dans la Bible n'est que fiction et mythe, souvent repris ou inspiré de mythes plus anciens.

    Ainsi, pour s'en tenir au Nouveau Testament, comment peut-on croire que Jésus était capable, entre autres, de

    • changer l’eau en vin (cf. Jean 2:1-10; l’Évangile selon Jean est le seul à rapporter cet épisode),

    • multiplier les pains et les poissons (lire Matthieu 14:13-21 et 15:32-38, Marc 6:34-44 et 8:1-9, Luc 9:12-17 et Jean 6:5-13; en cas de doute au sujet de la fraîcheur des poissons, prière de s’adresser à Ordralfabétix.
    Si Jésus voulait être à la hauteur du prophète Élisée, il fallait bien qu’il multiplie quelque chose, lui aussi. Élisée n’avait-il pas multiplié de l’huile [cf. II Rois 4:1-7]? Et, à une autre occasion, des pains d’orge [cf. II Rois 4:42-44]?
    À prophète, prophète et demi),

    • apaiser les tempêtes (cf. Matthieu 8:24-27, Marc 4:37-41 et Luc 8:23-25),

    • marcher sur l’eau (cf. Matthieu 14:25-27, Marc 6:45-50 et Jean 6:16-21),

    • chasser les démons (cf. Matthieu 12:22 et 15:21-28, Luc 4:33-36 et 40-41; beaucoup de ses contemporains pensaient que Jésus était lui-même un démon [cf. Luc 11:15] ou possédé par un démon [cf. Jean 7:20]),

    • rendre la vue aux aveugles (cf Matthieu 12:22, 15:30-31 et 27-30; corroboré par Le Coran III:49. Ces aveugles, auxquels Jésus rendait la vue, d’où venait leur cécité? Dieu fournit lui-même la réponse: “Qui rend (...) aveugle? N'est-ce pas moi, l'Éternel?” [Exode 4:11]. Père et Fils complices? Drôle de petit jeu, en tout cas: je te le rends aveugle et tu me le rends voyant. Ça sent la combine à plein nez...),

    • rendre l’ouïe aux sourds (cf. Marc 7:32-37, Luc 7:22. Ces sourds, auxquels Jésus rendait l’ouïe, d’où venait leur surdité? Dieu fournit lui-même la réponse: “Qui rend (...) sourd (...)? N'est-ce pas moi, l'Éternel?” [Exode 4:11]. Père et Fils complices? Drôle de petit jeu, en tout cas: je te le rends sourd et tu me le rends guéri. Ça sent la combine à plein nez...),

    • rendre la parole aux muets (cf. Matthieu 12:22 et 15:30-31),

    • guérir les paralytiques, les estropiés et les boiteux (cf. Matthieu 15:30-31; à noter que Pierre, l’un des élèves de Jésus, fit aussi bien que son Maître lorsqu’il guérit un paralytique nommé Énée dans la ville de Lydda [lire Actes 9:32-35]),

    • guérir les lépreux (cf. Matthieu 8:1-3, Marc 1:40-42, Luc 5:12-13, Luc 17:11-19 et Le Coran III:49),

    • guérir les belles-mères fiévreuses (cf. Matthieu 8:14-15, Marc 1:30-31 et Luc 4:38-39; pour les saignements en dehors des règles, lire Matthieu 9:20-22, Marc 5:25-34 et Luc 8:43-48),

    • guérir du Covid 19 (désolé, pas trouvé la référence),

    • remettre en place les oreilles coupées (lorsque l’un de ses disciples emporta d’un coup d’épée l’oreille droite du serviteur du grand-prêtre [cf. Luc 22:50], Jésus “toucha l’oreille de cet homme et le guérit” [Luc 22:51]. Tour de passe-passe d’autant plus remarquable qu’il fut réalisé dans la précipitation de l’arrestation de son auteur. À noter qu’on ne trouve aucune trace de cet épisode chez Matthieu, Marc, Jean, Paul et Philippulus),

    • ressusciter les morts (corroboré par Le Coran III:49 in fine. Cf. Luc 7:11-17 [résurrection du fils d’une veuve], Marc 5:21-24 et 35-43, Matthieu 9:18-19 et 23-26, Luc 8:40-42 et 49-56 [résurrection d’une jeune fille], Jean 11:1-44 [résurrection de Lazare]. À noter que Pierre, élève de Jésus, fit aussi bien que son Maître lorsqu’il ressuscita une certaine Tabitha, alias Dorcas, dans la ville de Joppé [lire Actes 9:36-42]).

    “Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait.” (Jean 21:25).

    À l’énoncé de tant de tours de magie, il est permis de se poser deux questions:
    1°) Que pense le Tout-Puissant des magiciens?
    Deutéronome 18:10-12 fournit la réponse:
    “Qu’on ne trouve chez toi (...) personne qui exerce le métier de (...) magicien, d’enchanteur (...); car l’Éternel a horreur de quiconque se livre à de telles pratiques”;
    2°) Quel est, selon la Bible, le sort qui sera réservé aux magiciens après leur résurrection?
    Apocalypse 21:8 fournit la réponse:
    “Quant aux (...) magiciens (...), leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort” (voir aussi Apocalypse 22:15).
    Pauvre Jésus: son sort est scellé, il n’y échappera pas.

  • Les pieds dans le plat@ Je l'ai écrit pour Daniel : je suis pour le vaccin dans mon environnement. De plus, j'aide une amie française (franco-suisse...) qui a une maison là-bas. Il faut donc pouvoir s'y rendre. En 2020, frontières fermées jusqu'au 15 mai. Cette année, test PCR à 160 francs par personne obligatoire. On a attendu de se faire vacciner, c'est plus simple et plus sûr. Voilà mon cas personnel, mais il ressort de cette campagne de vaccination que les vaccins ARN sont efficaces en grande partie et qu'ils font baisser la tension pandémique. Le débat sur le vaccin est devenu similaire à un débat entre croyants et non-croyants, c'est-à-dire sans fin et tournant en rond. Exposez-moi clairement votre point de vue, dites-moi ce qu'est une ADE, on verra ce qu'on en fera...

  • @ Géo @

    ADE = Association des demandeurs d'emploi.

  • Monsieur Géo,

    "Cette année, test PCR à 160 francs par personne obligatoire."

    Obligatoire?! Vraiment?! Allons, allons, la France c'est la France. Si vous croyez que la police ou la gendarmerie contrôlent les voitures ou même les passagers des trains... Pour ces derniers seulement si vous n'avez vraiment, mais alors vraiment pas de chance. Pour un déplacement en voiture vous pouvez oublier le "passe", le "test" ou je ne sais quoi.

    Un test ne coûte pas 160, mais moins de 30.

    Bref, obligatoire sur le papier, pas vraiment dans les faits. Nombreuses anecdotes racontées par des amis. Comme un voyage en voiture à travers la France de plus de deux mille km durant le premier confinement sans aucun contrôle.

    ADE = antibody-dependent enhancement.

Les commentaires sont fermés.