Autonomie

Penser de façon autonome

C’est bien entendu impossible, nous le savons tous. Nous sommes l’objet de mille influences et nous pensons forcément en fonction de ces diverses injonctions. Néanmoins, l’époque est vraiment favorable à ce genre de réflexion. De tous les coins, les incitations contradictoires affluent. La brèche du Covid a ouvert la voie de la publicité aux complotistes de tous poils. Les Américains ne sont jamais allés sur la Lune (ben voyons, facile de tromper quelques centaines de millions de personnes à l’ère des Snowden…), c’est le Mossad qui a fait le coup du 9/11 (ah ben le nombre de Saoudiens prêts à se suicider pour Israël, c’est tellement évident…), et maintenant les vaccins anti-Covid. Le nombre d’abrutis qui se mobilisent en faveur d’une 4ème vague en octobre parce qu’il n’y aura pas assez de gens vaccinés m’effraie. L’irrationnel gagne tous les jours du terrain, et l’irrationnel a fait Hitler, Staline et tous les autres du même tonneau, sous des couverts de raison facile. Il se trouve que toute réalité est complexe, jamais simple. Essayer d’en décortiquer les contours demande beaucoup d’efforts et ce n’est pas en lisant les journaux que vous y arriverez. Pour vous en convaincre (un peu), lisez donc les deux derniers billets de Jacques Simon Eggly et de Guy Mettan, sur le même sujet.

Faut-il vraiment que nous, « neutres » au cœur de l’Europe, nous ayons à choisir entre Charybde et Scylla ? Plus nous nous tiendrons à distance de ces deux monstres, mieux nous nous porterons. En nous gardant bien d’un troisième en formation qui s’appelle Union Européenne, en réalité Empire français d’Europe. Nous sommes le village d’Astérix qui résiste, les Français sont les légionnaires de César. Dites-moi si je fais erreur…

Avant qu'on s'apprête à acheter des avions de combat à nos ennemis, alors qu'on aurait pu en acheter aux Suédois, qui sont du même bord que nous. Merci le GssA !

Commentaires

  • Pour appuyer ce billet, je voudrais dire que je suis à fond pour l'approche de Pascal Décaillet, en profondeur historique. Cela fait plus de mille ans que les Français (mot qui vient de Francs, peuplade de Franconie, donc une tribu germanique qui a conquis la Gaule, il est bon de le rappeler à "nos ancêtres les Gaulois"...) font tout pour dominer l'Europe. Sans rappeler Napoléon, parce que trop évident, il faut se souvenir qu'ils se sont par deux fois alliés aux Turcs pour ce faire : François 1er et Louis XIV...

  • Ne ratez pas l'intro de Benjamin Décosterd, l'humoriste de service pour les Beaux Parleurs d'aujourd'hui, sur l'extraordinaire, l'immense stupidité de la couverture par la RTS du sommet Biden-Poutine. Je me demandais comment en parler, plus besoin... (écrit à 11h15...)

  • Personnellement, j'écoutais les commentaires plutôt intelligents de Alexandra Hoop-Scheffer et de Micheline Calmy-Rey quand l'animatrice Romaine Morard les a interrompus pour passer l'intervention de Flore Amos, qui nous a appris qu'elle était à des centaines de mètres de l'Hôtel Intercontinental et que rien ne se passait. Merci pour ce sens de l'information...

  • "Penser de façon autonome"

    Je mesure ici à quel point je parle dans le désert. Depuis des années je publie à chaque fois que l'occasion se présente le lien de l'interview de l'éminent prof de Stanford, Robert Sapolsky, neurobiologiste qui nous explique l'illusion du libre arbitre avec d'autres comme Daniel C. Dennet.
    Mais bon, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.

    https://www.youtube.com/watch?v=ihhVe8dKNSA

  • En ce qui me concerne, je trouve que c'est un temps à écouter la 7e de Bruckner plutôt qu'une radio hors-sol. Et vous pouvez communiquer sans intermédiaires parasites avec Alexandra de Hoop Scheffer, si vous le souhaitez: https://www.linkedin.com/in/alexandra-de-hoop-scheffer/ ou encore Dambisa Moyo : https://www.linkedin.com/in/dambisamoyo/

  • Bon ben si rabbit est sur Linkedin voilà qui en dit long. Inutile de compter sur lui pour sauver ce qui peut encore l'être. Autant accélérer la chute programmée.

  • rabbit@ C'était le matin, au déjeuner. On met la radio pour se tenir vaguement au courant de ce qui se passe dans le monde...
    Et ce qui était intéressant, dans cette anecdote, c'est l'aspect "vautours perchés sur le ranch de OK Corral". Il me semble évident que ces gens de la RTS espéraient se trouver aux premières loges d'un quelconque événement dramatique...
    PJ@ Penser de façon autonome, c'est précisément essayer de ne pas toujours s'appuyer sur la pensée des autres...

  • "Penser de façon autonome, c'est précisément essayer de ne pas toujours s'appuyer sur la pensée des autres..."

    Dites-nous Géo, d'où viennent vos pensées ? L'exercice est simple. Il vous permettra de vérifier que nous ne sommes que le produit de l'inné et de l'acquis. Rien d'autre.
    Ce que vous considérez comme de l'autonomie n'est que votre choix des influences, déterminées par des affinités que vous ne pouvez maîtriser. A moins de vous faire violence, mais là faudra envisager de consulter pour ne pas sombrer.

  • Jenni@ Juste une question : vous avez lu mon billet ? Cela pourrait aider la discussion...

  • Oui, j'ai bien lu, et relu pour l'occasion, ce billet qui couvre un champ plutôt large puisqu'il traite en quelques lignes de :
    - covid, vaccins;
    - complots de tous genres;
    - géopolitique et sommet de Genève;
    - union européenne et empire français;
    - avions de chasse et relations économiques;

    et je persiste à penser que penser par soi-même est un projet ambitieux.

  • "Faut-il vraiment que nous, « neutres » au cœur de l’Europe, nous ayons à choisir entre Charybde et Scylla ? "

    Si vous suivez la politique étrangère de Cassis, vous vous rendrez compte que le choix a déjà été fait.

    Il est très difficile de penser de manière autonome. Où est l'autonomie quand sont invoquées des centaines de millions de personnes comme justification?

    Rien ne remplace les connaissances scientifiques. Si des centaines de millions de personnes pensent que le soleil tourne autour de la Terre ou que la Terre est plate ou que l'univers a été créé en sept jours, cela n'en fait pas des vérités. Chaque sujet mérite d'être étudié en toute indépendance d'esprit.

    Les faits historiques ne sont pas reproductibles. Restent les lois de la physique, de la chimie, de la biologie. A chacun de se déébrouiller avec ça.

    L'utilisation du terme de "complotiste" met fin à toute discussion, car c'est une insulte visant à discréditer celui qui ne pense pas pareil. Et révèle un manque d'autonomie face à une pensée dominante.

  • @Pierre Jenni
    Merci de nommer Daniel Dennet. J'ai eu l'occasion de le faire, en ajoutant Richard Dawkins, Christopher Hitchens et quelques autres. Il est vrai que ces évolutionnistes post-darwiniens et pro-athéisme ont pour défaut de ne pas partager la méfiance de nombreux chercheurs français face à Darwin, et ce depuis celui-ci a fait de l'ombre à Lamark et d'autres savants français.
    Ils prolongent et approfondissent au contraire les travaux de Darwin et Wallace tout en dénonçant les maux induits par les religions et leurs prétentions.

  • "Les pieds dans le plat"@ "L'utilisation du terme de "complotiste" met fin à toute discussion, car c'est une insulte visant à discréditer celui qui ne pense pas pareil. Et révèle un manque d'autonomie face à une pensée dominante."
    Tout est à double face. On ne va pas très loin non plus avec des gens qui prétendent que le Covid est une simple grippe, que les Américains ne sont jamais allés sur la Lune, etc, etc... Je suppose que tout comme moi vous en avez fait l'expérience. Nous sommes d'accord sur plusieurs points : "Rien ne remplace les connaissances scientifiques.". Certes, mais avec ce qui se passe sous nos yeux avec le réchauffement climatique - dont je ne mets pas en cause la réalité - , nous pouvons observer à quel point les scientifiques sont subjectifs. Un exemple que j'avais déjà donné sur le blog de HL : le niveau des océans. On a vu les médias répercuter une annonce du GIEC selon laquelle les mers étaient montées de 2.5 mm en une année. Or la marge d'erreur, pour le moment, de cette mesure est de +/- 2m. Et c'est déjà incroyable de précision, si l'on songe un peu aux nombres de paramètres qui interviennent sur ce niveau...
    Alors oui, et c'est le 2ème point où nous sommes d'accord : "Restent les lois de la physique, de la chimie, de la biologie. A chacun de se débrouiller avec ça."
    Et donc de prendre avec un esprit critique, selon nos connaissances et donc notre culture, ce qu'il y a de vraisemblable dans ce qu'affirment ceux qui se disent "scientifiques" juste parce qu'ils ont un papier universitaire et qui obéissent aux ordres de leur professeur/mandarin, "celui qui sait tout et si vous n'êtes pas content, vous pouvez aller voir ailleurs"...
    C'est valable chez les historiens, voir un billet précédent, comme chez les tenants de cette science toute jeune, la climatologie...
    Pensez-vous sérieusement que dans les modèles de prédiction du climat jusqu'à la fin du siècle, ces "scientifiques" ont réussi à prendre en compte l'effet CO2 + Ca2+ --> CaCO3, le calcaire qui constituent les sommets qui m'entourent ? J'en doute très fort. Et les eaux recouvrent le 70% de la planète...
    Vous l'aurez compris, on pourrait continuer des heures...

  • @Pierre Jenni et @Mère-Grand

    Vous ne parlez point dans le désert, Messieurs, cependant il s'agit d'un thème tellement sensible que, ainsi que Laborit l'écrivait en 1976 déjà, je cite "...la majorité des individus préfère refuser tout simplement d'admettre la discussion sur le sujet..." (page 71 de l'édition folio/essais d'Eloge de la fuite).

    Aborder un thème aussi cruel que l'absence de liberté humaine demande de vivre avec sérénité toutes les contraintes que nos sociétés dites civilisées ont mis en place afin d'éviter la lutte à mort de toutes et tous contre tous et toutes.

    Or, la plupart d'entre nous luttent jour après jour avec les aléas du quotidien, et n'ont que peu envie de risquer l'effondrement des quelques certitudes qui maintiennent ce précaire équilibre.

    Un peu de compassion pour les tendres et de fermeté avec les voraces est tout ce qui se trouve à notre portée afin de nous consoler de cette absence de liberté humaine.

    Et il s'agit déjà là d'un rude travail pour celles et ceux qui s'y attellent.

Les commentaires sont fermés.